Montréal

Avocat erreur médical : trouvez le vôtre

Vous souhaitez trouver un avocat pour une erreur médicale que vous ou votre entourage avez subi ? Que devez-vous faire pour agir et défendre vos droits ? Vous pouvez dorénavant trouver un avocat dans le domaine du droit de la santé ou lire cet article avant de demander une assistance par un professionnel confirmé.

Trouvez un avocat pour votre litige

Erreur médicale : que dois-je faire ?

Si vous ou l’un de vos proches avez été blessé en raison d’une faute médicale, découvrez la liste de nos avocats dans le domaine du droit de la santé. Notre réseau juridique nous permet d’obtenir des avocats dans tous les domaines du droit pour votre litige. Vous pouvez également nous envoyer votre demande afin que notre équipe de juristes traite votre litige et vous transmettent des devis correspondant à votre besoin.

Que se passe-t-il si un professionnel de la santé vous met en danger ou celle d’un membre de votre famille ? Malheureusement, cela arrive souvent aux Québec et c’est pour cela que cet article vous donnera les éléments pour mieux comprendre et choisir un avocat pour votre litige.

Quels sont les cas de d’erreurs médicales ?

Erreurs d’anesthésie

Les erreurs d’anesthésie sont un domaine dans lequel les patients peuvent grandement souffrir suite à une négligence des professionnels de la santé. Il existe trois types d’anesthésie : locale, loco-régionale et générale. Chacune d’elles sont utilisées dans des circonstances différentes et comportent des complications possibles variées.

L’une des complications les plus graves d’une erreur d’anesthésie est la conscience de l’anesthésie, lorsqu’un patient se réveille pendant l’opération et peut voir ou sentir l’opération en cours.

En général, si l’anesthésie échoue et qu’un patient est blessé ou meurt, le professionnel négligeant peut être tenu responsable de tout dommage qui en résulte. Les patients qui subissent des erreurs d’anesthésie peuvent être en mesure d’obtenir une indemnisation pour leurs blessures physiques et émotionnelles.

Bien que l’environnement des urgences soit mouvementé et précipité, on attend toujours des professionnels de la santé qu’ils maintiennent un niveau de soin intensif pour leurs patients. Cependant, la négligence des médecins, des infirmières et des autres membres du personnel médical peut parfois entraîner des blessures graves et débilitantes. Lorsqu’une erreur se produit dans une salle d’urgence, les victimes peuvent être en mesure d’intenter des poursuites pour obtenir une indemnisation pour leurs blessures.

Voici quelques exemples d’erreurs commises dans les salles d’urgence :

Mauvaise lecture des tableaux, des radiographies ou des résultats d’examens, absence de diagnostic de problèmes cardiaques pouvant conduire à une crise cardiaque, erreurs de diagnostic ou retard de diagnostic, le plus souvent pour des caillots de sang, des anévrismes, des appendicites, des accidents vasculaires cérébraux ou des embolies pulmonaires etc …

Faute médicale à l’hôpital

Dans certains cas l’hôpital, où le patient a été blessé, peut être poursuivi dans le cadre d’un procès pour négligence hospitalière. Tout d’abord, les hôpitaux sont chargés d’évaluer de manière adéquate les qualifications des employés potentiels, y compris leur expérience antérieure, leurs certifications et leur niveau d’éducation. Si un hôpital embauche un médecin incompétent ou sous-qualifié l’hôpital peut se voir responsable de cet faute médicale.

Erreur de dispositif médical

Bien que les dispositifs médicaux soient régulièrement utilisés pour diagnostiquer, traiter ou prévenir des maladies, il arrive que leur défaillance ou leur mauvaise utilisation entraîne des blessures graves ou la mort d’un patient.

Il existe trois grands types de défauts dans les dispositifs médicaux qui peuvent causer des blessures et engager la responsabilité d’un fabricant : les défauts de fabrication, les défauts de conception et les avertissements inadéquats. Dans le cas de l’un de ces problèmes, le fabricant du dispositif peut être poursuivi si le défaut cause des blessures ou la mort.

En outre, les dispositifs médicaux peuvent être utilisés à mauvais escient par des professionnels de la santé. Lorsqu’une formation inadéquate, des connaissances insuffisantes, une imprudence ou une négligence dans l’utilisation d’un instrument ou d’un dispositif médical entraînent des blessures pour un patient, le professionnel de la santé qui a fait un mauvais usage du dispositif peut être tenu responsable.

Diagnostic erroné ou tardif

Un diagnostic erroné d’une maladie peut avoir des effets dévastateurs sur le patient et sa famille. Les blessures résultant d’un mauvais diagnostic médical ou d’un diagnostic tardif peuvent laisser les patients avec des douleurs débilitantes et des déficiences physiques durables et, dans le pire des cas, entraîner des décès.

Parmi les affections les plus fréquemment mal diagnostiquées figurent le cancer du sein, le cancer du poumon, le cancer des ovaires, le cancer de la prostate, les tumeurs cérébrales, les infections, l’appendicite, les grossesses extra-utérines et les maladies vasculaires.

Pour obtenir une indemnisation dans un procès pour erreur de diagnostic, un patient blessé doit prouver que le professionnel de la santé a été négligent.

Voici quelques exemples de négligences ayant entraîné un diagnostic erroné.

Manque d’écoute du patient : Lorsque les patients disent à leur médecin qu’ils ne se sentent pas bien, il est de la responsabilité de ce dernier d’écouter et d’examiner ces symptômes. Si un médecin omet d’examiner un symptôme et que son patient tombe malade, il peut être tenu responsable d’un mauvais diagnostic.

Ne pas reconnaître les symptômes : Les médecins sont formés pour établir des diagnostics sur la base des symptômes de leurs patients. Si un professionnel de la santé ne pose pas un diagnostic précis, malgré des symptômes indiquant une maladie particulière, il peut être tenu responsable d’une faute médicale.

L’absence d’examen des antécédents médicaux : Les médecins ont la responsabilité d’examiner les antécédents médicaux personnels et familiaux de leurs patients. Un médecin peut être considéré comme négligent s’il n’a pas examiné les antécédents médicaux d’un patient, si ce dernier devient plus malade et si la maladie aurait été facilement identifiable après avoir examiné les antécédents médicaux du patient.

Négligence postopératoire

Les soins postopératoires désignent la surveillance et les soins ultérieurs qu’un patient reçoit à la suite d’une opération ou d’un traitement. Les professionnels de la santé sont chargés de surveiller les patients afin de détecter les complications résultant de la chirurgie ou du traitement, de prévenir et de traiter les infections, de surveiller les signes vitaux, de donner des instructions détaillées aux patients pour les soins postopératoires et de prescrire correctement les médicaments aux patients pour faciliter le processus de guérison et prévenir les complications. Si un médecin ne surveille pas correctement un patient ou ne remarque pas de symptômes, ce patient peut subir une blessure grave. Dans ce cas, le patient peut faire l’objet d’une action en justice pour faute médicale.

Que fait un avocat spécialisé dans les fautes médicales ?
Si vous avez déterminé que vous pourriez avoir une affaire de faute professionnelle médicale, vous avez probablement des questions : Comment choisir un bon avocat et que peut faire pour moi un avocat spécialisé dans les fautes professionnelles médicales lorsque j’en trouve un ?

Une chose à garder à l’esprit : Les procès pour faute professionnelle médicale diffèrent des autres affaires de dommages corporels, car ils impliquent deux domaines d’expertise qui s’entrecroisent : le droit et la médecine. Ces affaires sont intrinsèquement complexes et requièrent l’attention et les compétences d’un avocat qui connaît bien ces deux domaines. L’avocat que vous choisirez devra le faire :

Avoir une bonne connaissance de la médecine ;
être capable de naviguer dans un dossier médical complexe ;
savoir quels experts consulter ;
savoir quelles questions poser ; et
Être capable d’anticiper les tactiques de l’équipe d’avocats du médecin.
Un avocat doté d’un tel savoir-faire vous aidera à faire valoir vos droits en matière de faute professionnelle médicale en prenant au moins les mesures suivantes

Si vous vous sentez prêt à intenter une action en justice contre votre prestataire de soins médicaux pour des blessures que vous ou un de vos proches avez subies par négligence, contactez nos avocats.

Combien de temps peut prendre une procédure pour une erreur médicale ?

La loi prévoit un délai de prescription qui limite le temps pendant lequel un patient blessé peut intenter une action en justice pour faute médicale contre une partie négligente. Le fait de ne pas déposer une demande d’indemnisation dans ce délai pourrait empêcher le droit à une indemnisation.

Dans certains cas, s’il y a fraude, fausse déclaration ou autre acte illicite de la part du professionnel de la santé, le délai peut être prolongé pour donner à la partie lésée un délai supplémentaire pour intenter une action en justice. En raison de ce délai strict, il est important pour les victimes de faute médicale de contacter un avocat spécialisé dans les fautes médicales dès que possible après une erreur médicale.